Chargement en cours...

Questions de mamans

faq-femme1
faq-femme1
faq-femme1
faq-femme1
faq-femme1

Nourrir Bébé :

Baby eating with spoon

L’alimentation de Bébé

• Comment s’assurer que mon bébé a suffisamment bu ?

Les bébés savent réguler leur appétit et reconnaître quand ils n’ont plus besoin de manger. Une fois rassasié, votre bébé cessera naturellement de téter.

• Est-ce qu’allaiter va abimer mes seins ?

C’est la grossesse qui transforme vos seins pas l’allaitement. Portez un soutien-gorge spécial le temps de l’allaitement pour un bon maintien et un accès aisé du bébé au sein.

• Et si cela me gêne d’allaiter en public ?

Lorsque vous aurez pris l’habitude de donner le sein, il vous sera très facile d’allaiter de manière discrète.
Portez des vêtements amples ou un châle sous lesquels vous glisserez votre bébé.

• Que se passe-t-il si je dois prendre des médicaments ?

Le médecin ou le pharmacien sauront vous dire si le médicament est compatible ou non avec l’allaitement. Cela dépend également de l’âge et du poids de votre bébé. De manière générale évitez l’automédication.

• Que faire en cas d’engorgement ?

L’engorgement est un trop plein de lait dans la glande mammaire dû en général à un manque de tétée. Le sein est gonflé, rouge et douloureux. Le téton est aplati, rendant la prise du mamelon difficile pour le bébé. Pour vous soulager, il faudra favoriser la sortie du lait en mettant votre enfant au sein ou en tirant manuellement ou mécaniquement votre lait.

• Pourquoi choisir un « lait de suite » ou lait 2ème âge ?

Les laits de suite ou laits 2ème âge contiennent les nutriments essentiels à la croissance et au développement de votre enfant, conformément à la réglementation en vigueur.
Ils sont formulés avec soin pour répondre aux besoins des nourrissons de 6 à 12 mois qui commencent leur diversification alimentaire.

• Que faire s’il refuse d’abandonner le sein ?

Il arrive que certains bébés n’apprécient pas ce changement et refusent catégoriquement le biberon qui leur est proposé.
Les bons réflexes :

  • évitez-lui la tentation du sein et tournez-le vers l’extérieur quand vous lui présentez le biberon.
  • recherchez une tétine qui lui convienne. Certaines reproduisent la forme du mamelon maternel.
  • demandez au Papa ou à quelqu’un de votre entourage de vous remplacer pour le nourrir et éloignez-vous pour qu’il n’attende pas votre sein.
  • profitez des moments où vous le faites garder pour effectuer la transition.

• Que faire si je suis obligée de le sevrer pour retravailler alors que j’ai envie de continuer à l’allaiter ?

Au-delà de 3 mois, Bébé peut prendre un biberon lorsque sa mère travaille et être allaité lorsqu’elle est à la maison. Toutefois, vous risquez d’avoir des problèmes de montée de lait.
Des tire-laits manuels ou électriques permettent de récolter votre lait pour en faire un biberon à donner au bébé en votre absence, ce qui permet de continuer à l’allaiter. Mais stocker votre lait impose le respect de règles strictes d’hygiène : stériliser tout le matériel utilisé et conserver le lait dans la partie la plus froide du réfrigérateur, à 4°C maximum, c’est-à-dire pas dans la porte.

Votre médecin ou le pédiatre de l’enfant sauront vous conseiller et vous aider à passer ce cap important.

• Comment nettoyer et stériliser un biberon ?

Il s’agit d’éviter toute contamination par des micro-organismes qui pourraient rendre Bébé malade.
Le procédé est particulièrement recommandé si la qualité de l’eau utilisée n’est pas garantie :

  • Etape 1 – Laver le biberon avec du liquide vaisselle. Il sera plus facile d’utiliser un gros goupillon pour aller au fond du biberon et un petit goupillon pour bien nettoyer la tétine. Il est conseillé de le faire dès que Bébé a bu son biberon pour éviter que le lait y sèche, attache et devienne difficile à éliminer.
  • Etape 2 – Stériliser le biberon et la tétine à l’aide d’un appareil spécialisé ou en le faisant bouillir dans une grande casserole d’eau.

Pour détruire les microbes, la température doit atteindre plus de 100°C. L’ébouillantage devra durer au moins 15 minutes pour le biberon et 20 minutes pour les tétines, les bagues et les capuchons.
Vous aurez également la possibilité d’opter pour la stérilisation à froid avec une solution d’eau de Javel. Elle devra être dosée selon les indications de l’emballage et l’ensemble devra tremper environ 1 heure.
Dans les 2 cas, le biberon doit être essuyé, fermé et rangé dans un endroit propre et sec. A réutiliser dans les 24 heures. Sinon, il faudra recommencer.

A noter : « Depuis quelques années, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) estime que la stérilisation n’est pas indispensable pour les bébés en bonne santé. Un nettoyage soigneux suffit, il n’est pas nécessaire de stériliser le biberon. Et bien sûr, entreposez-le dans un lieu propre et manipulez-le avec des mains biens propres. »

Pour toutes les questions que vous vous posez (stérilisation des biberons, etc), n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin.

• Comment choisir le bon biberon ?

Le mieux est d’en avoir plusieurs pour assurer un roulement entre les repas, le temps de les laver et de les stériliser. Ils doivent tous répondre aux normes de sécurité infantile.
Il en existe en verre ou en plastique, de diverses contenances et de formes variées :

  • les biberons en verre résistent mieux à la stérilisation et aux lavages répétés. Ils gardent mieux la chaleur mais sont plus lourds et cassables. On les préfèrera pendant les premiers temps.
  • les biberons en plastique ternissent vite mais sont solides et légers. Ils sont parfaits quand Bébé commence à les manipuler tout seul.

L’important, c’est que les graduations du biberon soient lisibles et précises.

• A partir de 12 mois, mon bébé peut-il se passer de lait de croissance ?

A cet âge, même si son alimentation se rapproche de la vôtre, le lait de croissance reste un aliment indispensable. Il est donc essentiel pour votre enfant de consommer encore 500 ml de lait de croissance par jour.

Bon à savoir ! Le lait de vache n’est pas encore recommandé à cet âge car il ne contient pas suffisamment d’acides gras essentiels, de fer et de vitamines et est trop riche en protéines.

• Comment faire si mon enfant n’aime pas un nouvel aliment ?

Si un nouveau goût ou une nouvelle texture ne lui plaît pas, ne le forcez pas. Essayez de nouveau lors d’une autre occasion.

Trouvez une petite cuillère pour Bébé : laissez-lui le temps d’apprendre à s’en servir sans en mettre partout. Plus la cuillère sera petite, moins la quantité répandue sera importante ! Le biberon reste un repère rassurant qu’il ne faut surtout pas lui supprimer.

Et s’il refuse la cuillère ? C’est qu’il n’est pas encore prêt. Dans ce cas, n’hésitez pas à faire une nouvelle tentative après quelques jours. Votre bébé finira par l’adopter.

Soyez des parents patients ! C’est la sérénité de vos futurs repas familiaux que vous construisez pendant cette période. Vous pourrez commencer à lui donner à manger avant vous de façon à lui accorder toute votre attention.

• Mon enfant refuse l’eau, il n’accepte que les jus de fruits ?

Tous les bébés sont attirés par le goût sucré. Il est important que votre enfant retrouve le besoin de boire parce qu’il a soif et non pour le goût sucré. Vous pouvez diluer le jus progressivement jusqu’à lui donner uniquement de l’eau.

• Que faire quand il réclame des pizzas, friands, gâteaux apéritifs ou des barres chocolatées ?

Ces produits sont en général trop gras, trop salés et/ou trop sucrés. Ils ne représentent pas d’intérêt d‘un point de vue nutritionnel car ils sont, pour la plupart, pauvres en vitamines et minéraux. A limiter donc et à réserver pour les occasions particulières. Il les appréciera d’autant plus !

• Dois-je dire non quand mon enfant réclame de manger des sucreries ?

Les sucreries n’ont aucun intérêt nutritionnel mais elles apportent du plaisir à l’enfant.
Permettez-lui de temps à autres ou lors d’occasions particulières une sucrerie pour le plaisir, de préférence après le repas.

• Mon enfant a toujours faim, puis-je lui donner à manger en dehors des repas ?

Il est préférable de ne pas donner à manger à votre enfant en dehors des repas. Pour cela, assurez-vous qu’il mange suffisamment au cours des repas. Si sa courbe de croissance est estimée normale par votre médecin, il n’est pas nécessaire de le limiter, à condition toutefois de veiller à ce qu’il ait une alimentation équilibrée. Vous pouvez, par exemple, augmenter la quantité de légumes et lui proposer un petit morceau de pain.

• Mon enfant a un tout petit appétit. Dois-je l’obliger à finir son assiette ?

Sa courbe de croissance est le seul véritable indicateur que le médecin surveille. Si le médecin vous dit qu’elle est normale, c’est qu’il mange juste ce dont il a besoin. Ne forcez pas votre enfant à finir et adaptez les quantités en fonction de ses besoins et de son appétit. Mieux vaut servir de petites quantités et resservir l’enfant.





Le lait maternel est l’aliment idéal pour votre bébé. Il contient naturellement tout ce dont il a besoin pour bien grandir.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) préconise l’allaitement maternel exclusif au moins jusqu’à 6 mois. Le Laboratoire FRANCE LAIT soutient cette recommandation et s’interdit donc toute communication sur les laits pour nourrissons (0-6 mois).