Chargement en cours...

Premiers repas (6-9 mois)


illustration_nourrire_bebe_arbre_6a9


La diversification consiste à introduire progressivement d’autres aliments que le lait à l’alimentation de Bébé.
Toutefois, le lait doit rester la base de l’alimentation de votre enfant.

shutterstock_86620669



Le lait reste l’aliment principal de Bébé.

Il a encore besoin à cet âge de 5 à 6 tétées par jour (environ 700 ml de lait) pour assurer les besoins liés à sa croissance.

 

Parlez-en à votre médecin ! si vous ne pouvez ou ne voulez plus continuer à allaiter, il vous accompagnera sur le choix d’un « lait de suite ».

 


Je sèvre Bébé

Le sevrage marque le passage de l’allaitement maternel à une autre forme d’alimentation. C’est un cap important à passer pour le Bébé comme pour la Maman : c’est à vous et à vous seule de décider que le moment est venu.

Choisir le bon moment
Le sevrage doit se faire dans de bonnes conditions :

Ce n’est pas le bon moment pendant de grosses chaleurs, quand Bébé perce une dent, quand il souffre d’inconfort gastrique ou encore d’une maladie infantile.

Il doit se faire de manière douce et progressive pour causer un minimum de troubles digestifs et affectifs.

Bébé a plus de 6 mois
C’est une période où il est plus facile à sevrer car, moins fusionnel avec sa Maman, plus curieux de ce qui l’entoure. La diversification peut être commencée, Bébé prend surtout le sein le matin et le soir. Complétez avec un biberon de lait infantile adapté à l’âge de l’enfant jusqu’à ce que les tétées soient totalement remplacées.


 

 

Je prépare un biberon

Votre médecin vous conseillera sur le lait infantile qui convient à votre bébé.
Pensez à bien vérifier sur la boîte que la date de péremption n’est pas dépassée. Suivez les indications données sur l’emballage pour la préparation du biberon.

Concernant l’eau, il est possible d’utiliser :

  • de l’eau du robinet, à condition de respecter les précautions suivantes :
    • se renseigner auprès de votre mairie sur la qualité de l’eau
    • utiliser uniquement le robinet d’eau froide et laisser couler l’eau 1 à 2 minutes si vous n’avez pas utilisé le robinet récemment,
    • utiliser de l’eau non adoucie et non filtrée,
    • veiller au bon état du robinet ; si le robinet est équipé d’un diffuseur, détartrez-le régulièrement.
  • une eau en bouteille adaptée aux nourrissons (vérifiez sur l’étiquette), ouverte depuis moins de 24h.

Le biberon peut être donné à température, tiédi au bain-marie ou dans un chauffe-biberon, ou encore passé au micro-ondes en veillant à ce qu’il n’en sorte pas trop chaud.

Donnez-le avec la même attention et le même soin que si vous donniez le sein à votre enfant.

illustration_preparer_bibron

Source : SFAE – Conseils pratiques

Spoonfeeding baby

 

 

1_Visuel&Illustr_EMPLACEMENT-18

La diversification alimentaire va lui permettre de passer progressivement d’une alimentation de tout-petit à celle de grand ; cap décisif pour sa croissance, son autonomie et son futur équilibre alimentaire.

L’introduction des nouveaux aliments est progressive. Cela commence vers le 6ème mois. Votre médecin vous guidera sur les différents aliments à introduire.

Bébé va passer de plusieurs tétées par jour à 4 repas : un rythme qu’il conservera jusqu’à l’adolescence.

Réussir en douceur ce passage à la petite cuillère et aux aliments solides, c’est en faire un mangeur heureux et épanoui à table : la clef d’un bon équilibre alimentaire et d’une bonne santé.

 

À table !

Il est prêt à s’exercer à la mastication, à découvrir l’usage de la cuillère, de l’assiette et du gobelet. Le temps qu’il s’adapte et s’approprie toutes ces nouveautés, les repas pourront être un peu longs.

Dans un premier temps et selon l’avis de votre médecin, vous pourrez commencer à proposer à Bébé, en plus du lait, des fruits et légumes cuits sous forme de purées et compotes lisses ainsi que des céréales ajoutées dans le biberon.

Il sera préférable de n’introduire qu’un seul nouveau goût à la fois et pour commencer d’éviter les mélanges.

 illustration_nourrire_bebe2

Quels aliments pour diversifier ?

> Des légumes, de préférence pauvres en fibres, plus faciles à digérer : potirons, haricots verts, courgettes épépinées et sans peau, carottes etc.

Vous devrez les mixer pour obtenir une consistance lisse et si besoin les lier avec un peu de pomme de terre.

> Des fruits : Les fruits devront être cuits et mixés sous forme de compote. Inutile d’y ajouter du sucre.

Bon à savoir : les fruits et légumes sont riches en nombreux micronutriments bons pour la santé : vitamines, fibres, minéraux.

 > Des farines infantiles : Tout en apportant un complément d’énergie en phase de croissance, elles participent également à la découverte de nouvelles saveurs. Elles sont un bon complément de vitamines et minéraux dont Bébé a besoin.

> De la viande, des poissons, des œufs et même des abats : environ 10 g par jour, ce qui correspond à 2 cuillères à café rases ou ¼ d’œuf dur.

– En les mixant, afin que la texture soit facile à mastiquer pour Bébé.

– Evitez les charcuteries, grasses et très salées.

 Bon à savoir : viandes, poissons, œufs et abats apportent des protéines indispensables à la construction et au fonctionnement de l’organisme de Bébé.

> De l’eau. Pendant et entre les repas et sans aucun ajout de sucre.

Ne pas oublier d’ajouter des matières grasses à ses préparations (beurre ou huile type colza…).







Le lait maternel est l’aliment idéal pour votre bébé. Il contient naturellement tout ce dont il a besoin pour bien grandir.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) préconise l’allaitement maternel exclusif au moins jusqu’à 6 mois. Le Laboratoire FRANCE LAIT soutient cette recommandation et s’interdit donc toute communication sur les laits pour nourrissons (0-6 mois).